Bonjour, je m'appelle Meleti Vivlon.

Ceux qui protestent contre l'horrible mauvaise gestion des abus sexuels envers les enfants parmi les dirigeants des Témoins de Jéhovah se plaignent fréquemment de la règle des deux témoins. Ils veulent que ça disparaisse.

Alors pourquoi est-ce que j'appelle la règle des deux témoins, un hareng rouge? Suis-je en train de défendre la position de l'Organisation? Absolument pas! Ai-je une meilleure alternative? Oui, je le pense.

Permettez-moi de commencer en disant que je dois vraiment admirer ces personnes dévouées qui consacrent leur temps et leur argent à une cause aussi louable. Je veux vraiment que ces gens réussissent parce que beaucoup ont souffert et souffrent toujours, en raison des politiques égocentriques de l'organisation pour gérer ce crime en leur sein. Pourtant, il semble que plus ils protestent, plus la direction des Témoins de Jéhovah devient intransigeante.

Premièrement, nous devons reconnaître le fait que si nous voulons atteindre le rang et le fichier, nous n'avons que quelques secondes pour le faire. Ils ont été programmés pour se fermer au moment où ils entendent des propos contraires. C'est comme s'il y avait des portes d'acier dans l'esprit qui claquent au moment où leurs yeux tombent sur quelque chose qui pourrait contredire les enseignements de leurs dirigeants.

Considérons le Tour de guet étude d'il y a seulement deux semaines:

“Satan,“ le père du mensonge ”, utilise ceux qu'il contrôle pour répandre des mensonges sur Jéhovah et sur nos frères et sœurs. (Jean 8:44) Par exemple, les apostats publient des mensonges et déforment des faits sur l'organisation de Jéhovah sur des sites Web et à travers la télévision et d'autres médias. Ces mensonges sont parmi les «flèches enflammées» de Satan. (Éphésiens 6:16). Comment devrions-nous réagir si quelqu'un nous confronte à de tels mensonges? Nous les rejetons! Pourquoi? Parce que nous avons foi en Jéhovah et nous faisons confiance à nos frères. En fait, nous évitons tout contact avec les apostats. Nous ne permettons à personne ou à quoi que ce soit, y compris la curiosité, de nous amener à nous disputer avec eux. »(W19 / 11, article 46, par. 8)

Ainsi, toute personne qui proteste contre toute politique du Conseil d'administration est sous le contrôle de Satan. Tout ce qu'ils disent est un mensonge. Que doivent faire les Témoins face aux «flèches enflammées» que lancent ces opposants et apostats? Rejette-les! Parce que les témoins font confiance à leurs frères. Les témoins apprennent à «faire confiance à leurs princes et aux fils des hommes pour leur salut». Ils ne discuteront donc même pas avec quelqu'un qui n'est pas d'accord avec l'organisation.

Si vous avez eu l'occasion de parler avec les Témoins de Jéhovah lorsqu'ils frappent à votre porte, vous saurez que c'est vrai. Même si vous faites attention à ne pas leur prêcher ou à promouvoir vos propres croyances, mais seulement à poser des questions basées sur les Écritures et à leur demander de prouver de la Bible tout ce qu'ils enseignent à l'époque, vous entendrez bientôt ce qui est devenu un JW maxime: "Nous ne sommes pas ici pour vous débattre." ou, "Nous ne voulons pas discuter."

Ils fondent ce raisonnement sur une mauvaise application des paroles de Paul à Timothée à 2 Timothée 2:23.

«De plus, rejetez les interrogations stupides et ignorantes, sachant qu'elles produisent des combats.» (2 Timothée 2:23)

Ainsi, toute discussion scripturaire raisonnable est estampillée comme un «questionnement stupide et ignorant». Ils pensent que par cela, ils obéissent à un commandement de Dieu.

Et c'est, je crois, le vrai problème avec la concentration sur la règle des deux témoins. Cela leur donne du pouvoir. Cela leur donne une raison, quoique fausse, de croire qu'ils font la volonté de Dieu. Pour illustrer, regardez cette vidéo:

Il y a maintenant quelque chose dont les apostats parlent et essaient de mettre en avant. Les médias l'ont récupéré, d'autres l'ont également récupéré; et c'est notre position scripturale d'avoir deux témoins - une exigence pour une action judiciaire s'il n'y a pas d'aveux. Les Écritures sont très claires. Avant qu'une commission judiciaire puisse être convoquée, il doit y avoir une confession ou deux témoins. Donc, nous ne changerons jamais notre position scripturaire à ce sujet.

Jéhovah nous a donné la possibilité de raisonner; d'y réfléchir. Alors, faisons notre part et ne laissons pas notre foi être rapidement ébranlée. Ensuite, nous pouvons avoir la confiance dont Paul a parlé dans 2 Thessaloniciens 2 verset 5 quand il a dit: "Que le Seigneur continue de guider avec succès vos cœurs vers l'amour de Dieu et vers l'endurance pour le Christ."

Pouvez-vous voir le point? Gary expose la position du Conseil d'administration, et en effet une position avec laquelle tous les Témoins de Jéhovah seraient d'accord. Il dit que ces opposants et apostats essaient d'amener les Témoins de Jéhovah à compromettre leur intégrité, à enfreindre la loi sacrée de Dieu. Ainsi, rester ferme face à de telles protestations considère les Témoins de Jéhovah comme un test de leur foi. En ne cédant pas, ils pensent qu'ils obtiennent l'approbation de Dieu.

Je sais que leur application de la règle des deux témoins est incorrecte, mais nous n'allons pas les gagner en engageant un argument théologique basé sur leur interprétation contre la nôtre. D'ailleurs, nous n'aurons jamais l'occasion d'en discuter. Ils verront le signe qui est retenu, ils entendront les mots qui sont criés, et ils fermeront, pensant: «Je ne vais pas désobéir à une loi clairement énoncée dans la Bible.»

Ce dont nous avons besoin sur le signe est quelque chose qui montre qu'ils désobéissent à la loi de Dieu. Si nous pouvons leur faire voir qu'ils désobéissent à Jéhovah, alors peut-être qu'ils commenceront à réfléchir.

Comment peut-on le faire?

Voici le fait de la question. En ne signalant pas les criminels et les comportements criminels, les Témoins de Jéhovah ne remboursent pas à César, les choses qui appartiennent à César. Cela vient des propres paroles de Jésus en Matthieu 22:21. En ne signalant pas de crimes, ils n'obéissent pas aux autorités supérieures. En ne signalant aucun crime, ils se livrent à la désobéissance civile.

Lisons Romains 13: 1-7 parce que c'est le nœud du problème.

«Que chacun soit soumis aux autorités supérieures, car il n'y a d'autorité que par Dieu; les autorités existantes sont placées dans leurs positions relatives par Dieu. Par conséquent, quiconque s'oppose à l'autorité a pris position contre l'arrangement de Dieu; ceux qui s'y sont opposés porteront un jugement contre eux-mêmes. Car ces dirigeants sont un objet de peur, non pas pour la bonne action, mais pour la mauvaise. Voulez-vous être libre de la peur de l'autorité? Continuez à faire le bien, et vous en serez loué; car c'est à vous le ministère de Dieu pour votre bien. Mais si vous faites ce qui est mauvais, ayez peur, car ce n'est pas sans but qu'il porte l'épée. C'est le ministre de Dieu, un vengeur pour exprimer sa colère contre celui qui pratique le mal. Il y a donc une raison impérieuse pour vous d'être soumis, non seulement à cause de cette colère mais aussi à cause de votre conscience. C'est pourquoi vous payez également des impôts; car ce sont des fonctionnaires de Dieu qui servent constamment ce but même. Rendre à toutes leurs cotisations: à celui qui réclame la taxe, la taxe; à celui qui réclame l'hommage, l'hommage; à celui qui appelle à la peur, une telle peur; à celui qui appelle à l'honneur, tel honneur. »(Ro 13: 1-7)

Témoin le leadership du Conseil d'administration, à travers les succursales et les surveillants de circuit, jusqu'aux organes locaux des anciens ne respectent pas ces mots. Permettez-moi d'illustrer:

Qu'avons-nous appris de la Commission royale d'Australie sur les réponses institutionnelles aux abus sexuels envers les enfants?

Il y avait 1,006 1,800 cas de ce crime dans les dossiers de la succursale australienne. Plus de XNUMX XNUMX victimes ont été impliquées. Cela signifie qu'il y a eu de nombreux cas avec plusieurs victimes, plusieurs témoins. Il y a eu de nombreux cas où les anciens ont eu deux témoins ou plus. Ils l'ont admis sous serment. Dans certains cas, ils ont également fait des aveux. Ils ont exclu certains agresseurs et réprimandé d'autres en public ou en privé. Mais ils n'ont jamais - jamais - signalé ces crimes aux autorités supérieures, au ministre de Dieu, le «vengeur d'exprimer sa colère contre celui qui pratique le mal».

Donc, vous voyez, la règle des deux témoins est un hareng rouge. Même s'ils l'ont abandonné, cela ne changerait rien, car même lorsqu'ils ont deux témoins ou des aveux, ils ne signalent toujours pas ces crimes aux autorités. Mais appelez à la suppression de cette règle, et ils montent leur grand cheval d'indignation morale proclamant que nous ne désobéirons jamais à une loi de Dieu.

La croyance qu'ils font la volonté de Dieu est le talon d'Achille. Montrez-leur qu'ils désobéissent à Dieu et vous pouvez les faire tomber de leur cheval. Vous pouvez retirer le tapis moral sous leurs pieds. (Désolé pour le mélange des métaphores.)

Appelons cela ce que c'est. Ce n'est pas une simple surveillance politique. Ceci est un péché.

Pourquoi pouvons-nous appeler cela un péché?

Pour revenir aux paroles de Paul aux Romains, il a écrit: «Que chacun soit soumis aux autorités supérieures». C'est un ordre de Dieu. Il a également écrit: «quiconque s'oppose à l'autorité a pris position contre l'arrangement de Dieu; ceux qui ont pris position contre cela porteront un jugement contre eux-mêmes. »Prendre position contre l'arrangement de Dieu. N'est-ce pas ce que font les apostats? Ne s'opposent-ils pas à Dieu? Enfin, Paul nous a avertis en écrivant que les gouvernements du monde sont «le ministre de Dieu, un vengeur pour exprimer sa colère contre celui qui pratique le mal».

Leur travail consiste à protéger la société contre les criminels. En leur cachant des criminels, l'organisation et les anciens sont complices après coup. Ils deviennent complices du crime.

Par conséquent, c'est à la fois un péché parce qu'il va à l'encontre de l'arrangement de Dieu et un crime parce qu'il entrave le travail des autorités supérieures.

L'organisation a systématiquement désobéi à Jéhovah Dieu. Ils s'opposent maintenant à l'arrangement que Dieu a mis en place pour protéger la société contre les criminels. Quand on est un véritable apostat - quand on est en opposition avec Dieu - pense-t-on qu'il n'y aura pas de conséquences? Lorsque l'écrivain d'Hébreux a écrit: «C'est une chose effrayante de tomber entre les mains du Dieu vivant», plaisantait-il simplement?

Un vrai chrétien est connu par la qualité de l'amour. Un vrai chrétien aime Dieu et obéit ainsi à Dieu, et aime son prochain, ce qui signifie prendre soin de lui et le protéger du mal.

Paul conclut en écrivant: "Il y a donc une raison impérieuse pour vous d'être soumis, non seulement à cause de cette colère mais aussi à cause de votre conscience."

"Une raison impérieuse ... à cause de votre conscience." Pourquoi le Conseil d'administration ne se sent-il pas obligé de se soumettre? Leur conscience collective devrait être animée par l'amour, d'abord pour obéir au commandement de Dieu et ensuite pour protéger leurs voisins contre les dangereux prédateurs. Pourtant, tout ce que nous semblons voir, c'est le souci d'eux-mêmes.

Sérieusement, comment peut-on justifier de ne pas dénoncer un pédophile aux autorités? Comment pouvons-nous permettre à un prédateur de rester sans retenue tout en préservant une conscience propre?

Le fait est que rien dans la Bible n'interdit de signaler un crime. Plutôt l'inverse. Les chrétiens sont censés être des citoyens modèles qui soutiennent la loi du pays. Donc, même si le ministre de Dieu ne rend pas obligatoire la dénonciation des crimes, aimer son prochain comme soi-même incitera le chrétien à protéger ses concitoyens lorsqu'il saura qu'il y a un prédateur sexuel en liberté. Pourtant, ils ne l'ont jamais fait, pas une seule fois, en Australie, et nous savons par expérience que l'Australie n'est que la pointe de l'iceberg.

Lorsque Jésus a condamné les chefs religieux de son époque, un mot a été répété à maintes reprises: hypocrites.

Nous pouvons montrer l'hypocrisie de l'organisation de deux manières:

Tout d'abord, dans des politiques incohérentes.

Les anciens sont priés de signaler chaque péché dont ils sont informés au coordinateur du Corps des anciens. Le Coordinateur ou COBE devient le dépositaire de tous les péchés de la congrégation. La raison de cette politique est que, si un péché est rapporté par un seul témoin, le corps ne peut pas agir; mais si plus tard un aîné différent rapporte le même péché d'un témoin différent, le COBE ou le Coordinateur connaîtra les deux et ainsi le corps pourra agir.

Alors, nous n'allons pas étendre cette politique au ministre de Dieu? Certes, les anciens d'une congrégation peuvent n'avoir qu'un seul témoin d'un acte d'abus sexuel, mais en signalant même ce seul incident, ils traitent les autorités supérieures comme ils le font le COBE. Pour tout ce qu'ils savent, le leur sera le deuxième témoin. Il est possible qu'un autre incident ait été signalé aux autorités.

Il est hypocrite d'appliquer cette politique en interne et pas également en externe.

Cependant, une plus grande hypocrisie a récemment été révélée.

Pour se sauver d'un jugement de 35 millions de dollars dans une affaire du Montana, ils ont fait appel à la Cour suprême pour réclamer le privilège de bureau et le droit du confessionnal. Ils ont affirmé qu'ils avaient le droit de garder la confession des crimes confidentielle et privée. Ils ont gagné, parce que la cour ne voulait pas passer un précédent qui affecterait toutes les églises. Ici, nous voyons ce qui est important pour l'organisation. Plutôt que de payer l'amende pour ne pas avoir signalé de crimes, ils ont choisi l'argent plutôt que l'intégrité et se sont alliés publiquement avec l'Église catholique et ont adopté l'une de ses doctrines les plus odieuses.

À partir de La Tour de Garde:

"Le Concile de Trente en 1551 a décrété" que la confession sacramentelle est d'origine divine et nécessaire au salut par la loi divine. . . . Le Concile a souligné la justification et la nécessité de la confession auriculaire [racontée à l'oreille, privée] telle qu'elle est pratiquée dans l'Église «depuis le début». »-Nouvelle encyclopédie catholique, Vol. 4, p. 132. »(g74 11/8 p. 27-28 Faut-il se confesser? - Si oui, à qui?)

L'Église catholique a violé Romains 13: 1-7 et s'est transformée en une autorité laïque pour rivaliser avec les autorités supérieures établies par Dieu. Ils sont devenus leur propre nation avec leur propre gouvernement et se tiennent au-dessus des lois des nations du monde. Son pouvoir est devenu si grand qu'il a imposé ses propres lois aux gouvernements du monde, le ministre de Dieu. Cela reflète bien l'attitude des Témoins de Jéhovah. Ils se considèrent comme une «nation puissante» et les règles du Conseil d'administration, même si elles sont en conflit avec les règles des nations du monde, doivent être respectées même en l'absence de toute base scripturaire.

Le sacrement du confessionnal est une telle usurpation de l'autorité laïque. Ce n'est pas biblique. Seul Jésus a été nommé pour pardonner les péchés et assurer le salut. Les hommes ne peuvent pas faire ça. Il n'y a aucun droit ni obligation de protéger les pécheurs qui ont commis des crimes de leur juste cause devant le gouvernement. De plus, l'organisation prétend depuis longtemps ne pas avoir de classe de clergé.

Encore de La Tour de Garde:

«Une congrégation de frères empêche d'avoir une classe de clergé fière qui s'honore avec des titres à haute résonance et s'élève au-dessus des laïcs.» (W01 6/1 p. 14 par. 11)

Hypocrites! Pour protéger leurs richesses, ils ont trouvé un moyen de contourner la soumission aux autorités supérieures établies par Dieu comme son ministre en adoptant une pratique non biblique de l'Église catholique. Ils prétendent que l'Église catholique est la partie la plus importante de la grande prostituée, Babylone la Grande, et les petites églises sont ses filles. Eh bien, ils ont maintenant publiquement accepté l'adoption dans cette famille en adoptant devant un tribunal du pays une doctrine qu'ils ont longtemps critiquée comme faisant partie de la fausse religion.

Donc, si vous voulez protester contre leurs politiques et leur conduite, à mon humble avis, vous devez oublier la règle des deux témoins et vous concentrer sur la façon dont les témoins violent la loi de Dieu. Collez-le sur votre panneau et montrez-le.

Que diriez-vous:

Le Conseil d'administration revendique le droit
du confessionnal catholique

Ou peut-être:

Le Conseil d'administration désobéit à Dieu.
Voir Romains 13: 1-7

Cela pourrait amener les témoins à se précipiter pour leurs Bibles.

Ou peut-être:

Des témoins désobéissent aux autorités supérieures
cacher les pédophiles au ministre de Dieu
(Romans 13: 1-7)

Vous auriez besoin d'un grand panneau pour celui-là.

De même, si vous participez à un talk-show ou qu'un journaliste vous met un appareil photo au visage et vous demande pourquoi vous protestez, dites quelque chose comme: «La Bible de Romains 13 dit aux chrétiens d'obéir au gouvernement et cela signifie que nous devons rapporter des crimes horribles comme le meurtre, le viol et les abus sexuels sur des enfants. Les témoins disent qu'ils suivent la Bible, mais ils désobéissent constamment à ce commandement simple et direct de Jéhovah Dieu. »

Maintenant, il y a une bouchée de son que j'aimerais entendre aux nouvelles de six heures.

Merci pour votre temps.

Meleti Vivlon

Articles de Meleti Vivlon.