Examen de Matthieu 24, partie 13: la parabole des moutons et des chèvres

by | 22 mai 2020 | Examen de la série Matthew 24, Autres moutons, Vidéos | 8 commentaires

Bienvenue à la partie 13 de notre analyse de la Discours d'Olivet trouvé dans Matthieu chapitres 24 et 25. 

Dans cette vidéo, nous analyserons la célèbre parabole du mouton et des chèvres. Cependant, avant d'entrer dans le vif du sujet, je voulais partager quelque chose de révélateur avec vous.

Un des habitués du site Beroean Pickets (Beroeans.net) a ajouté une réflexion significative à notre discussion précédente sur l'application de la parabole de l'esclave fidèle et discret, sujet de la dernière vidéo. Cette pensée consiste en une seule écriture qui, à elle seule, renverse complètement l'enseignement du Conseil d'administration des Témoins de Jéhovah selon lequel il n'y a pas eu d'esclave depuis 1900 ans jusqu'en 1919.

L'Écriture à laquelle je fais référence est celle où Pierre a demandé à Jésus: «Seigneur, est-ce que tu nous dis cette illustration juste à nous ou aussi à tout le monde?» (Luc 12:41)

Au lieu de donner une réponse directe, Jésus se lance dans sa parabole d'esclave fidèle et discret. Cette parabole est liée à la question de Pierre, qui ne donne que deux options: soit la parabole s'applique uniquement aux disciples immédiats de Jésus, soit elle s'applique à tout le monde. Il n'y a aucun moyen d'interpréter une troisième option, une option qui impliquerait Jésus, "Ni à vous, ni à tout le monde, mais UNIQUEMENT à un groupe qui n'apparaîtra pas avant près de 2,000 XNUMX ans."

Allons! Soyons raisonnables ici.

Quoi qu'il en soit, je voulais juste partager ce morceau de nourriture spirituelle et remercier Marielle de le partager avec nous. 

Maintenant, pour la finale des quatre paraboles que Jésus a partagées avec ses disciples juste avant son arrestation et son exécution, qui est la parabole des moutons et des chèvres.

Nous devrions commencer par lire toute la parabole, et puisque l'interprétation donnée par ce passage par l'Organisation des Témoins de Jéhovah figurera dans notre analyse, il est juste que nous le lisions d'abord dans leur version de la Bible.

«Quand le Fils de l'homme arrivera dans sa gloire, et tous les anges avec lui, alors il s'assiéra sur son glorieux trône. 32 Et toutes les nations se rassembleront devant lui, et il séparera les gens les uns des autres, comme un berger sépare les brebis des boucs. 33 Et il mettra les brebis à sa droite, mais les boucs à sa gauche.

 «Alors le roi dira à ceux qui sont à sa droite: 'Venez, vous qui avez été bénis par mon Père, héritez du royaume préparé pour vous depuis la fondation du monde. Car j'ai eu faim et VOUS m'avez donné à manger; J'ai eu soif et VOUS m'avez donné quelque chose à boire. J'étais un étranger et VOUS m'avez reçu avec hospitalité; nu, et VOUS m'avez habillé. Je suis tombé malade et VOUS vous êtes occupé de moi. J'étais en prison et VOUS êtes venu vers moi. Alors les justes lui répondront en disant: 'Seigneur, quand t'avons-nous vu avoir faim et te nourrir, ou soif, et t'avons-nous donné à boire? Quand t'avons-nous vu étranger et t'avons-nous accueilli avec hospitalité ou nu et t'avons-nous vêtu? Quand vous avons-nous vu malade ou en prison et sommes-nous allés chez vous? Et en réponse, le roi leur dira: «En vérité, je vous le dis, dans la mesure où vous l'avez fait à l'un de ces plus petits de mes frères, vous me l'avez fait.

«Puis il dira à son tour à ceux qui sont à sa gauche: 'Sors de Toi de moi, Toi qui as été maudit, dans le feu éternel préparé pour le Diable et ses anges. 42 Car j'ai eu faim, mais vous ne m'avez rien donné à manger, et j'ai eu soif, mais vous ne m'avez rien donné à boire. J'étais un étranger, mais VOUS ne m'avez pas reçu avec hospitalité; nu, mais VOUS ne m'avez pas vêtu; malade et en prison, mais VOUS ne vous êtes pas occupé de moi. Ensuite, ils répondront également par les mots: «Seigneur, quand t'avons-nous vu affamé ou assoiffé ou un étranger ou nu ou malade ou en prison et ne t'a-t-il pas servi? Puis il leur répondra par les mots: «En vérité, je vous le dis, dans la mesure où vous ne l'avez pas fait à l'un de ces moindres, vous ne l'avez pas fait à moi. Et ceux-ci partiront dans la coupure éternelle, mais les justes dans la vie éternelle. »

(Matthieu 25: 31-46 Bible de référence des TN-O.)

C'est une parabole très importante pour la théologie des Témoins de Jéhovah. Rappelez-vous, ils prêchent que seulement 144,000 100 personnes iront au ciel pour régner avec Christ. Les membres du Conseil d'administration sont la partie la plus importante de ce groupe de chrétiens oints d'esprit, puisqu'ils prétendent être l'esclave fidèle et discret nommé par Jésus lui-même il y a tout juste 10 ans. Le Conseil d'administration enseigne que le reste des Témoins de Jéhovah sont les «autres brebis» de Jean 16:XNUMX.

«J'ai d'autres moutons qui ne sont pas de ce troupeau; ceux-là aussi, je dois les amener, et ils écouteront ma voix, et ils deviendront un troupeau, un berger »(Jean 10:16 TN-O.).  

Selon l'enseignement des Témoins, ces «autres brebis» sont reléguées à n'être que des sujets du Royaume messianique, sans espoir de partager avec Jésus en tant que rois et prêtres. S'ils obéissent au Conseil d'administration et prêchent avec zèle la Bonne Nouvelle selon les Témoins de Jéhovah, ils survivront à Armageddon, continueront de vivre dans le péché et auront une chance de vivre éternellement s'ils se comportent encore 1,000 ans..

Les témoins enseignent:

"Jéhovah a déclaré ses oints justes en tant que fils et les autres brebis justes en tant qu'amis sur la base du sacrifice de rançon de Christ ..." (w12 7 / 15 p. 28 par. 7 “Un seul Jéhovah” rassemble sa famille)

S'il y avait même une seule Écriture qui parlait de certains chrétiens ayant l'espoir d'être déclarés justes en tant qu'amis de Dieu, je la partagerais; mais il n'y en a pas. Abraham est appelé l'ami de Dieu en Jacques 2:23, mais alors Abraham n'était pas chrétien. Les chrétiens sont appelés enfants de Dieu dans de nombreuses écritures, mais n'ont jamais de simples amis. Je vais mettre une liste d'écritures dans la description de cette vidéo afin que vous puissiez prouver ce fait par vous-mêmes. 

(Écritures qui montrent la véritable espérance chrétienne: Matthieu 5: 9; 12: 46-50; Jean 1:12; Romains 8: 1-25; 9:25, 26; Galates 3:26; 4: 6, 7; Colossiens 1: 2; 1 Corinthiens 15: 42-49; 1 Jean 3: 1-3; Apocalypse 12:10; 20: 6

Les témoins enseignent que les autres moutons ne sont pas adoptés comme enfants de Dieu, mais relégués au statut d'amis. Ils ne sont pas dans la nouvelle alliance, n'ont pas Jésus comme médiateur, ne sont pas ressuscités pour la vie éternelle, mais sont ressuscités dans le même état de péché que les injustes auxquels Paul se réfère en Actes 24:15. Ceux-ci ne sont pas autorisés à prendre part au sang et à la chair de Jésus, symbolisés par le vin et le pain au mémorial. 

Il n'y a aucune preuve de tout cela dans les Écritures. Alors, comment le Conseil d'administration parvient-il à convaincre la base pour y adhérer? Surtout en leur faisant accepter aveuglément la spéculation et l'interprétation sauvage, mais même cela doit être basé sur quelque chose de scripturaire. Tout comme la plupart des églises essaient d'amener leurs fidèles à adhérer à l'enseignement du feu de l'enfer en appliquant à tort la parabole de Lazare et de l'homme riche de Luc 16: 19-31, les dirigeants des Témoins saisissent la parabole des brebis et des chèvres dans un effort pour consolider leur interprétation intéressée de Jean 10:16 afin de créer une distinction de classe clergé / laïcs.

Voici un lien pour une analyse vidéo détaillée de la doctrine des autres moutons, mais si vous voulez vraiment entrer dans les origines vraiment bizarres de cette doctrine, je mettrai un lien dans la description de cette vidéo vers des articles écrits sur les piquets béréens.

(Je devrais m'arrêter ici pour une clarification. La Bible parle d'un seul espoir offert aux chrétiens en Éphésiens 4: 4-6. Cependant, chaque fois que je parle de cet espoir, certains ont l'idée que je ne crois pas en un terre paradisiaque remplie d'humains parfaits et sans péché. Rien ne pourrait être plus éloigné de la vérité. Cependant, ce n'est pas le seul espoir actuellement offert par Dieu. Nous mettons la charrue avant les boeufs si nous pensons cela. l'administration par laquelle toute l'humanité peut être réconciliée avec lui. Ensuite, par cette administration, la restauration de l'humanité dans la famille terrestre de Dieu est rendue possible. Cette espérance terrestre sera étendue à tous ceux qui vivent sous le royaume messianique, qu'ils soient Les survivants d'Armageddon ou ceux qui sont ressuscités. Mais maintenant, nous sommes dans la première phase du processus: le rassemblement de ceux qui comprendront la première résurrection d'Apocalypse 20: 6. Ce sont les enfants de Dieu.)

Revenant à notre discussion: le soutien à sa doctrine des «autres moutons» est-il la seule chose que l'Organisation espère tirer de cette parabole? En effet, non. Le mars 2012 Tour de guet réclamations:

«Les autres brebis ne devraient jamais oublier que leur salut dépend de leur soutien actif aux« frères »oints du Christ encore sur terre. (Matt 25: 34-40) " (w12 3 / 15 p. 20 par. 2)

Cela signifie que si vous voulez être sauvé, vous devez obéir au Conseil d'administration des Témoins de Jéhovah. Dans les vidéos désormais tristement célèbres des bunker de la Convention régionale, l'idée exprimée dans l'étude Watchtower de novembre 2013 «Sept bergers, huit ducs - ce qu'ils signifient pour nous aujourd'hui» a été renforcée.

“À ce moment-là, la direction de sauvetage que nous recevons de l'organisation de Jéhovah peut ne pas sembler pratique d'un point de vue humain. Nous devons tous être prêts à obéir à toutes les instructions que nous pourrions recevoir, qu'elles paraissent saines d'un point de vue stratégique ou humain. » (w13 11/15 p. 20 par. 17 Sept bergers, huit ducs - ce qu'ils signifient pour nous aujourd'hui)

La Bible ne dit pas cela. Au lieu de cela, on nous enseigne qu '«il n'y a de salut en personne d'autre [sauf Jésus], car il n'y a pas d'autre nom sous le ciel qui ait été donné parmi les hommes par lequel nous devons être sauvés». (Actes 4:12)

Vous voyez combien cela est gênant pour un homme qui essaie d'amener d'autres hommes à lui obéir inconditionnellement. Si le Conseil d'administration ne peut pas amener les Témoins à accepter leur application de la parabole des moutons et des chèvres à eux-mêmes, alors ils n'ont aucune raison de prétendre que notre «salut dépend de notre soutien actif à leur égard».

Arrêtons-nous un instant et engageons notre pouvoir de pensée critique. Les hommes du Conseil d'administration disent que selon leur interprétation de la parabole des brebis et des chèvres, votre salut et le mien dépend de notre obéissance absolue. Hmm… Maintenant, que dit Dieu à propos de l'obéissance absolue aux hommes?

"Ne placez pas votre confiance dans les princes, ni dans un fils d'homme, qui ne peut pas apporter le salut." (Psaume 146: 3 Traduction du monde nouveau)

Qu'est-ce qu'un prince? N'est-il pas quelqu'un d'oint pour gouverner, pour gouverner? N'est-ce pas ce que prétendent les membres du Conseil d'administration? Écoutons Losch parler de ce sujet même: {INSÉRER LA VIDÉO DE LOSCH SUR DIEU FAIT CONFIANCE À L'ESCLAVE}

Quand est née cette idée actuelle des autres brebis par des princes auto-oints? Croyez-le ou non, c'était en 1923. Selon le mars 2015 Tour de guet:

«La tour de guet du 15 octobre 1923… présentait de solides arguments bibliques qui limitaient l'identité des frères du Christ à ceux qui gouverneraient avec lui dans le ciel, et elle décrivait les moutons comme ceux qui espèrent vivre sur la terre sous le règne du Royaume du Christ. . " (w15 03/15 p. 26 par. 4)

Il faut se demander pourquoi ces «arguments scripturaires solides» ne sont pas reproduits dans cet article de 2015. Hélas, le numéro du 15 octobre 1923 de La Tour de Garde n'a pas été inclus dans le programme de la Watchtower Library, et les salles du Royaume ont été invitées à supprimer toutes les anciennes publications il y a de nombreuses années, il n'y a donc aucun moyen pour le Témoin de Jéhovah moyen de vérifier cette déclaration à moins qu'il ne veuille bafouer la direction du gouvernement Corps et allez sur Internet pour rechercher cela.

Mais aucun de nous n'est contraint par cette interdiction, n'est-ce pas? Donc, j'ai obtenu le volume de 1923 de La Tour de Gardeet à la page 309, par. 24, et a trouvé les «arguments scripturaires solides» auxquels ils se réfèrent:

«A qui donc s'appliquent les symboles ovins et caprins? Nous répondons: les moutons représentent tous les peuples des nations, non pas engendrés par l'esprit mais disposés à la justice, qui reconnaissent mentalement Jésus-Christ comme le Seigneur et qui recherchent et espèrent un meilleur moment sous son règne. Les chèvres représentent toute cette classe qui prétend être chrétienne, mais qui ne reconnaît pas le Christ comme le grand Rédempteur et le Roi de l'humanité, mais prétend que le mauvais ordre actuel des choses sur cette terre constitue le royaume du Christ. »

On pourrait supposer que les «arguments bibliques solides» incluraient… je ne sais pas… les écritures? Apparemment non. C'est peut-être simplement le résultat de recherches erronées et d'un excès de confiance de l'auteur de l'article de 2015. Ou peut-être est-ce le signe de quelque chose de plus dérangeant. Quoi qu'il en soit, il n'y a aucune excuse pour tromper huit millions de lecteurs fidèles en leur disant que notre enseignement est basé sur la Bible alors qu'en fait ce n'est pas le cas.

Attendez une minute, attendez une minute… il y a quelque chose à propos de 1923… Oh, d'accord! C'est alors que le juge Rutherford, le membre le plus éminent de l'esclave fidèle et discret selon la doctrine actuelle, nourrissait le troupeau avec l'idée que la fin viendrait deux ans plus tard en 1925 à partir de la résurrection des «anciens dignes» comme Abraham, Moïse et le roi David. Il a même acheté un manoir de 10 chambres à San Diego appelé Beth Sarim (Maison des Princes) et mis l'acte au nom de ces «princes de l'ancien testament». C'était un endroit agréable pour Rutherford pour passer l'hiver et écrire, entre autres. (Voir Wikipedia sous Beth Sarim)

Notez que cette doctrine majeure a été conçue à une époque où le troupeau recevait également un autre fantasme de fin de jours. Pas beaucoup de pedigree doctrinal, n'est-ce pas?

Paragraphe 7 de mars 2015 susmentionné Tour de guet poursuit pour assurer le rang: "Aujourd'hui, nous avons une compréhension claire de l'illustration des moutons et des chèvres."

Ah, eh bien, si tel est le cas - s'ils ont finalement raison - alors comment l'Organisation interprète-t-elle les six actes de miséricorde dont parle Jésus? Comment étancher leur soif, les nourrir lorsqu'ils ont faim, les abriter lorsqu'ils sont seuls, les vêtir lorsqu'ils sont nus, les soigner lorsqu'ils sont malades et les soutenir lorsqu'ils sont emprisonnés?

Puisque le Conseil d'administration se considère aujourd'hui comme le premier des frères de Jésus, comment cette parabole peut-elle leur être appliquée? Comment étancher leur soif, nourrir leurs estomacs affamés et couvrir leurs corps nus? Vous voyez le problème. Ils vivent dans un plus grand luxe que la grande majorité de la base. Alors, comment remplir la parabole?

Pourquoi, en faisant un don à l'Organisation, en renforçant son patrimoine immobilier, et plus que tout, en prêchant sa version de la Bonne Nouvelle. La Watchtower de mars 2015 fait ce pitch:

«Le nombre croissant de moutons potentiels est un privilège de soutenir les frères du Christ non seulement dans le travail de prédication mais aussi par d'autres moyens pratiques. Par exemple, ils donnent des contributions financières et aident à construire des Salles du Royaume, des Salles d'Assemblée et des locaux de branche, et ils obéissent loyalement à ceux qui sont nommés par «l'esclave fidèle et discret» pour prendre la tête. » (w15 03/15 p. 29 par. 17)

Certes, pendant de nombreuses années, j'ai accepté cette interprétation parce que, comme de nombreux témoins fidèles, j'ai fait confiance à ces hommes, et j'ai accepté leur interprétation de l'identité des autres moutons ainsi que la croyance que seuls les Témoins de Jéhovah prêchaient la vraie bonne nouvelle dans tous les Terre. Mais j'ai appris à ne pas faire tellement confiance. J'ai appris à exiger davantage de ceux qui m'enseignent. Une chose que j'exige, c'est qu'ils ne sautent pas les éléments clés d'un enseignement biblique qui peuvent être gênants pour leur interprétation.

Avez-vous remarqué quels éléments de cette parabole ont été complètement ignorés par l'organisation? N'oubliez pas que eisegesis est une technique par laquelle on a une idée et sélectionne les Écritures pour la soutenir, tout en ignorant celles qui le réfuteraient. D'autre part, exégèse regarde toutes les Écritures et laisse la Bible s’interpréter. Faisons ça maintenant.

Personne ne veut mourir éternellement. Nous voulons tous vivre éternellement. Il s'ensuit donc que nous voulons tous être des brebis aux yeux du Seigneur. Qui sont les moutons? Comment pouvons-nous identifier ce groupe afin de nous assurer d'en faire partie?

Contexte temporel

Avant d'entrer dans le contexte réel de la parabole, regardons les circonstances ou le contexte temporel. C'est l'une des quatre paraboles toutes données en même temps, au même public, dans les mêmes circonstances. Jésus est sur le point de quitter la terre et il doit donner à ses disciples des instructions et des assurances finales.

Un élément commun aux quatre paraboles est le retour du roi. Nous avons déjà vu dans les trois premières paraboles - l'esclave fidèle, les dix vierges, les talents - que l'application est faite à tous ses disciples et exclusivement à ses disciples. L'esclave mauvais et l'esclave fidèle viennent tous deux de la communauté chrétienne. Les cinq vierges indolentes représentent des chrétiens qui ne se préparent pas à son retour, tandis que les cinq vierges sages sont des chrétiens qui restent alertes et préparés. La parabole des talents parle de la croissance de l'investissement du Seigneur en cultivant les dons de l'esprit que nous avons chacun reçus.

Un autre élément commun aux quatre paraboles est celui du jugement. Une certaine forme de jugement a lieu au retour du Maître. Compte tenu de cela, ne serait-ce pas que les moutons et les chèvres représentent également deux résultats différents qui peuvent s'appliquer à tous les disciples du Christ?

Un élément qui a semé la confusion est le fait que les moutons et les chèvres sont jugés en fonction de la façon dont ils ont répondu aux besoins des frères du Christ. Par conséquent, nous supposons qu'il existe trois groupes: ses frères, les moutons et les chèvres.

C'est une possibilité, mais nous devons nous rappeler que dans la parabole de l'esclave fidèle et avisé, tous les frères du Christ - tous chrétiens - sont désignés pour se nourrir les uns les autres. Ils ne deviennent qu'un type d'esclave ou un autre au moment du jugement. Quelque chose de similaire se passe-t-il dans la dernière parabole? Est-ce la manière dont nous nous traitons les uns les autres qui détermine si nous finissons par devenir un mouton ou une chèvre?

La réponse à cette question se trouve au verset 34.

"Alors le Roi dira à ceux à sa droite: 'Venez, vous qui avez été bénis par mon Père, héritez du Royaume préparé pour vous depuis la fondation du monde." (Matthieu 25:34)

Les brebis assises à la droite du maître héritent du royaume qui leur a été préparé depuis la fondation du monde. Qui hérite du royaume? Ce sont les enfants du roi qui héritent du royaume. Romains 8:17 dit:

«Et si nous sommes enfants, alors nous sommes héritiers: héritiers de Dieu et co-héritiers avec Christ - si nous souffrons en effet avec lui, afin que nous soyons aussi glorifiés avec lui.» (Romains 8:17 BSB)

Christ hérite du royaume. Ses frères sont co-héritiers qui héritent également. Les brebis héritent du royaume. Ergo, les brebis sont les frères du Christ.

Il dit que ce royaume a été préparé pour les moutons depuis la fondation du monde.

Quand le monde a-t-il été fondé? Le mot grec ici traduit par «fondatrice» est Katabolé, c'est-à-dire: a) fondation, b) dépôt, semis, dépôt, techniquement utilisé de l'acte de conception.

Jésus ne parle pas de la planète mais du moment où le monde de l'humanité a vu le jour, la conception du premier homme, Caïn. Avant sa conception, Jéhovah avait prédit que deux semences ou descendants seraient en guerre l'un contre l'autre (voir Genèse 3:15). La semence des femmes est venue pour être Jésus et à travers lui tous ceux qui composent son épouse ointe, les enfants de Dieu, les frères du Christ.

Considérez maintenant ces versets parallèles et à qui ils s'appliquent:

«Cependant, je dis ceci, frères, que la chair et le sang ne peuvent pas hériter du royaume de Dieu, pas plus que la corruption n'hérite de l'incorruption.» (1 Corinthiens 15:50)

"... comme il nous a choisis pour être en union avec lui avant la fondation du monde, que nous soyons saints et sans tache devant lui dans l'amour." (Éphésiens 1: 4)

Éphésiens 1: 4 parle de quelque chose qui a été choisi avant la fondation du monde et il parle évidemment de chrétiens oints. 1 Corinthiens 15:50 parle également de chrétiens oints héritant du royaume de Dieu. Matthieu 25:34 utilise ces deux termes qui sont appliqués ailleurs aux chrétiens oints, les «frères du Christ».

Quelle est la base du jugement dans cette parabole? Dans la parabole de l'esclave fidèle, il s'agissait de savoir si l'on nourrissait ou non ses compagnons esclaves. Dans la parabole des vierges, c'était de savoir si l'on restait éveillé. Dans la parabole des talents, cela dépendait de savoir si l'on travaillait à faire croître le don laissé à chacun. Et maintenant, nous avons six critères qui forment la base du jugement.

Tout se résume à savoir si ceux qui sont jugés,

  1. donna de la nourriture aux affamés;
  2. donna de l'eau aux assoiffés;
  3. a montré l'hospitalité à un étranger;
  4. vêtu le nu;
  5. pris soin des malades;
  6. réconforté ceux en prison.

En une phrase, comment décririez-vous chacun de ces éléments? Ne sont-ils pas tous des actes de miséricorde? Une gentillesse manifestée envers quelqu'un qui souffre et qui en a besoin?

Qu'est-ce que la miséricorde a à voir avec le jugement? James nous dit:

«Celui qui ne pratique pas la miséricorde aura son jugement sans pitié. Mercy exulte triomphant devant le jugement. »(James 2: Bible de référence 13 NWT)

À ce point, nous pouvons déduire que Jésus nous dit que si nous voulons être jugés favorablement, nous devons accomplir des actes de miséricorde; sinon, nous obtenons ce que nous méritons.

James poursuit:

«À quoi cela sert-il, mes frères, si quelqu'un dit qu'il a la foi mais qu'il n'a pas d'oeuvres? Cette foi ne peut pas le sauver, n'est-ce pas? 15 Si un frère ou une sœur manque de vêtements et de nourriture pour la journée 16, l'un de vous leur dit: Allez en paix; tenez-vous au chaud et bien nourri », mais vous ne leur donnez pas ce dont ils ont besoin pour leur corps, à quoi cela sert-il? 17 De même, la foi seule, sans les œuvres, est morte. (Jacques 2: 14-17)

Les actes de miséricorde sont des actes de foi. Nous ne pouvons pas être sauvés sans la foi.

Souvenons-nous que cette parabole des brebis et des chèvres n'est qu'une parabole - pas une prophétie. Il y a des éléments prophétiques, mais une parabole est destinée à enseigner une leçon de morale. Ce n’est pas exhaustif. Nous ne pouvons pas le prendre à la lettre. Sinon, tout ce que vous auriez à faire pour obtenir la vie éternelle serait de trouver l'un des frères du Christ, de lui donner un verre d'eau quand il a soif, et de bingo, bango, bungo, vous êtes vous-même sauvé pour toute l'éternité.

Désolé. Pas si simple. 

Vous vous souviendrez de la parabole du blé et des mauvaises herbes, également trouvée dans le livre de Matthieu. Dans cette parabole, même les anges ne pouvaient pas distinguer quels étaient le blé et quelles étaient les mauvaises herbes jusqu'à la récolte. Quelle chance avons-nous de savoir qui est vraiment l'un des frères du Christ, fils du royaume, et qui est le fils du méchant? (Matthieu 13:38) Ainsi, nos dons de miséricorde ne peuvent pas être égoïstes. Ils ne peuvent être limités à quelques-uns. Car nous ne savons pas qui sont les frères du Christ et qui ne le sont pas. Par conséquent, la miséricorde devrait être une caractéristique de la personnalité chrétienne que nous voulons tous afficher.

De même, ne pensons pas que cela implique littéralement toutes les nations, dans le sens où ce jugement particulier tombe sur chaque dernier humain vivant lorsque le Christ s'assied sur son trône. Comment les jeunes enfants et les petits enfants peuvent-ils faire preuve de miséricorde envers les frères du Christ? Comment les gens des régions de la terre où il n'y a pas de chrétiens pourront-ils faire preuve de miséricorde envers l'un de ses frères? 

Les chrétiens viennent de toutes les nations. La grande foule d'Apocalypse 7:14 vient de chaque tribu, peuple, langue et nation. C'est le jugement sur la maison de Dieu, pas sur le monde en général. (1 Pierre 4:17)

Cependant, le Conseil d'administration fait la parabole des moutons et des chèvres à propos d'Armageddon. Ils affirment que Jésus jugera alors le monde et condamnera à la mort éternelle en tant que boucs tous ceux qui ne sont pas des membres actifs de la foi des Témoins de Jéhovah. Mais il y a un défaut évident dans leur logique.

Considérez le jugement. 

"Ceux-ci partiront dans la coupure éternelle, mais les justes dans la vie éternelle." (Matthieu 25:46)

Si les moutons sont les «autres brebis», alors ce verset ne peut s'appliquer, car les autres moutons - selon le Conseil d'administration - ne partent pas dans la vie éternelle, mais restent pécheurs et au mieux, et n'obtiennent une chance à la vie éternelle que si ils continuent à se comporter pendant les 1,000 prochaines années. Pourtant ici, dans la Bible, la récompense est une garantie absolue! Souvenez-vous que le verset 34 montre qu'il s'agit d'hériter du royaume, ce que seuls les fils du roi peuvent faire. C'est le royaume de Dieu et les enfants de Dieu en héritent. Les amis n'héritent pas; seuls les enfants héritent.   

Comme nous l'avons déjà dit, une parabole est souvent destinée à enseigner une leçon de morale d'une manière facile à comprendre. Jésus nous montre ici la valeur de la miséricorde dans l'accomplissement de notre salut. Notre salut ne dépend pas de l'obéissance au Conseil d'administration. Cela dépend de notre bienveillance envers ceux qui en ont besoin. En effet, Paul a appelé cela l'accomplissement de la loi du Christ:

«Continuez à porter les fardeaux les uns des autres, et de cette manière vous accomplirez la loi du Christ.» (Galates 6: 2 TN-O.).

Paul a écrit aux Galates en les exhortant: «Alors, aussi longtemps que nous en avons l'occasion, travaillons ce qui est bon pour tous, mais surtout pour ceux qui nous sont liés dans la foi.» (Galates 6:10)

Si vous voulez comprendre à quel point l'amour, le pardon et la miséricorde sont essentiels pour votre salut et le mien, lisez l'intégralité des 18th chapitre de Matthieu et méditer sur son message.

J'espère que vous avez apprécié notre discussion sur le Discours d'Olivet trouvé dans Matthieu 24 et 25. J'espère que cela vous a été bénéfique. Consultez la description de cette vidéo pour des liens vers d'autres vidéos sur d'autres sujets. Pour les archives des articles précédents sur de nombreux sujets relatifs aux Témoins de Jéhovah, consultez le site Web Beroean Pickets. J'ai également mis un lien vers cela dans la description. Merci d'avoir regardé.

Meleti Vivlon

Articles de Meleti Vivlon.

    Lisez ceci dans votre langue:

    English简体中文DanskNederlandsFilipinoSuomiFrançaisDeutschItaliano日本語한국어ພາສາລາວPolskiPortuguêsਪੰਜਾਬੀРусскийEspañolKiswahiliSvenskaதமிழ்TürkçeУкраїнськаTiếng ViệtZulu

    Pages de l'auteur

    Pouvez-vous nous aider?

    Les sujets

    Articles par mois

    8
    0
    J'adorerais vos pensées, veuillez commenter.x