Examiner Matthew 24; Partie 3: Prêcher dans toute la Terre habitée

by | Oct 25, 2019 | Examen de la série Matthew 24, Vidéos | 56 commentaires

Bonjour, je m'appelle Eric Wilson et voici le troisième de notre série sur le 24ème chapitre de Matthew.

J'aimerais que vous imaginiez un instant que vous êtes assis sur le mont des Oliviers à écouter Jésus quand il prononce les mots suivants:

"Et cette bonne nouvelle du Royaume sera prêchée dans toute la terre habitée pour servir de témoin à toutes les nations, et alors la fin viendra." (Mt 24: 14)

En tant que Juif de ce temps, qu'auriez-vous compris par Jésus,

  1. Cette bonne nouvelle?
  2. Toute la terre habitée?
  3. Toutes les nations?
  4. La fin viendra?

Si notre première conclusion est que cela doit s'appliquer à nous, ne sommes-nous pas un tout petit peu égocentriques? Je veux dire, nous n'avons pas posé la question, et nous n'avons pas eu la réponse, alors pourquoi penserions-nous que cela s'applique à nous à moins que, bien sûr, Jésus ne le dise explicitement - ce qu'il ne fait d'ailleurs pas.

Les Témoins de Jéhovah pensent non seulement que ce verset s'applique de nos jours, mais croient également qu'il ne s'applique qu'à eux. Eux seuls sont chargés de mener à bien cette œuvre historique. La vie de milliards, littéralement tout le monde sur terre, dépend de la façon dont ils accomplissent leur mission. Son achèvement marquera la fin du monde. Et ils sauront quand il sera terminé, car ils ont encore un autre message, un message pas si bon à prêcher. Ils croient qu'ils seront chargés par Dieu de prononcer un message de jugement.

Le 15 de juillet, 2015 La Tour de Garde dit à la page 16, paragraphe 9:

«Ce ne sera pas le moment de prêcher la« bonne nouvelle du Royaume ». Ce temps sera passé. Le temps de "la fin" sera venu! (Matt. 24: 14) Sans doute… (Oh, le nombre de fois où j'ai lu les mots «aucun doute» dans La Tour de Garde seulement pour subir la déception plus tard.) Sans doute, le peuple de Dieu proclamera un message de jugement percutant . Cela pourrait bien impliquer une déclaration annonçant que le monde méchant de Satan est sur le point de se terminer. "

Ce destin ostentatoire est conféré aux Témoins de Jéhovah par Dieu. Du moins, c'est la conclusion qu'ils tirent de ce petit verset.

La vie de milliards de personnes repose-t-elle vraiment sur l'acceptation La Tour de Garde et la Éveillé! magazines un samedi matin? Lorsque vous marchez à côté de cette charrette dans la rue gardée par ses sentinelles silencieuses, sans lui donner un second regard, vous condamnez-vous vraiment à la destruction éternelle?

Assurément, un destin aussi désastreux viendrait avec une étiquette d'avertissement, ou Dieu ne se souciait-il pas de nous autant.

Les trois récits de Matthieu, Marc et Luc que nous analysons contiennent tous divers éléments communs, tandis que certaines caractéristiques moins critiques sont absentes d'un ou deux récits. (Par exemple, Luc est le seul à mentionner le piétinement de Jérusalem pendant les temps fixés par les gentils. Matthieu et Marc omettent cela.) Néanmoins, les éléments vraiment cruciaux, tels que les avertissements pour éviter les faux prophètes et les faux christs, sont partagés sur tous les comptes. Qu'en est-il de ce soi-disant message de fin du monde?

Que dit Luke à ce sujet?

Curieusement, rien du tout. Il ne fait aucune mention de ces mots. Mark le fait, mais tout ce qu'il dit, c'est: «De plus, dans toutes les nations, la bonne nouvelle doit d'abord être prêchée. (Monsieur 13:10)

"Aussi…"? C'est comme si notre Seigneur disait: "Oh, et en passant, la bonne nouvelle est prêchée avant que tout cela ne se produise."

Rien à propos de "Vous feriez mieux d'écouter, ou vous allez mourir."

Qu'est-ce que Jésus voulait vraiment dire quand il a prononcé ces mots?

Regardons cette liste à nouveau.

Il sera plus facile de le comprendre si nous partons du bas pour aller de l'avant.

Donc, le quatrième point était: "Et alors la fin viendra."

À quelle fin pouvait-il se référer? Il ne mentionne qu'une seule extrémité. Le mot est au singulier. Ils venaient de lui demander un signe pour savoir quand viendrait la fin de la ville avec son temple. Ils supposeraient naturellement que c'était la fin dont il parlait. Mais pour que cela ait un sens, la bonne nouvelle aurait dû être prêchée dans toute la terre habitée, et à toutes les nations, et cela ne s'est pas produit au premier siècle. Ou l'avez-vous fait? N'allons pas sauter aux conclusions.

Passons au troisième point: qu'auraient-ils compris que Jésus entendait par «toutes les nations»? Auraient-ils pensé: «Oh, les bonnes nouvelles seront prêchées en Chine, en Inde, en Australie, en Argentine, au Canada et au Mexique?

Le mot qu'il utilise est ethnos, d'où provient le mot anglais «ethnique».

La Concordance de Strong nous donne:

Définition: une race, une nation, les nations (par opposition à Israël)
Utilisation: une race, un peuple, une nation; les nations, le monde païen, les gentils.

Ainsi, lorsqu'il est utilisé au pluriel, «nations», ethnos, fait référence aux païens, le monde païen en dehors du judaïsme.

C'est ainsi que le mot est utilisé dans les Écritures chrétiennes. Par exemple, dans Matthew 10: 5, nous lisons: «Ces 12 que Jésus a envoyés, leur donnant ces instructions:« Ne partez pas sur la route des nations et n’entrez dans aucune ville samaritaine »(Mt 10: 5).

La traduction du Nouveau Monde utilise «nations» ici, mais la plupart des autres versions la rendent «gentils». Au juif, ethnos signifiait non-juifs, gentils.

Qu'en est-il du deuxième élément de sa déclaration: «toute la terre habitée»?

Le mot en grec est oikoumené. (ee-ku-me-nee)

La concordance de Strong explique son utilisation comme "(à proprement parler: la terre qui est habitée, la terre en état d'habitat), le monde habité, c'est-à-dire le monde romain, car tout ce qui était à l'extérieur était considéré comme inexistant."

HELPS Word-studies l'explique de cette façon:

3625 (oikouménē) signifie littéralement «la (terre) habitée». Il était «à l'origine utilisé par les Grecs pour désigner la terre habitée par eux-mêmes, contrairement aux pays barbares; ensuite, lorsque les Grecs sont devenus soumis aux Romains, «le monde romain tout entier»; plus tard encore, pour «tout le monde habité» ».

Compte tenu de ces informations, nous pourrions paraphraser les paroles de Jésus comme suit: «Et cette bonne nouvelle du royaume sera prêchée dans le monde connu (l'empire romain) à tous les païens avant la destruction de Jérusalem».

Cela s'est-il produit? En 62 EC, quatre ans seulement avant le premier siège de Jérusalem et alors qu'il était emprisonné à Rome, Paul écrivit aux Colossiens en parlant de «… l'espoir de cette bonne nouvelle que VOUS avez entendue, et qui a été prêchée dans toute la création sous paradis." (Col 1:23)

Cette année-là, les chrétiens n'avaient pas atteint l'Inde, ni la Chine, ni les peuples autochtones des Amériques. Pourtant, les paroles de Paul sont véridiques dans le contexte du monde romain alors connu.

Donc là vous l'avez. La bonne nouvelle du royaume du Christ a été prêchée à travers le monde romain à tous les païens avant la fin du système de choses juif.

C'était simple, n'est-ce pas?

Là, nous avons une explication simple et sans ambiguïté des paroles de Jésus qui correspond à tous les faits de l'histoire. Nous pourrions mettre fin à cette discussion maintenant et continuer, sauf pour le fait que, comme nous l'avons déjà dit, huit millions de Témoins de Jéhovah pensent qu'ils accomplissent Matthieu 24:14 aujourd'hui. Ils croient que c'est un accomplissement antitypique ou secondaire. Ils enseignent que les paroles de Jésus ont eu un accomplissement mineur au premier siècle, mais ce que nous voyons aujourd'hui est l'accomplissement majeur. (Voir w03 1/1 p. 8 par. 4.)

Quel effet cette croyance a-t-elle sur les Témoins de Jéhovah? C'est comme un gilet de sauvetage. Lorsqu'ils sont confrontés à l'hypocrisie de l'affiliation de dix ans du Conseil d'administration aux Nations Unies, ils s'y accrochent. Lorsqu'ils voient la vague de mauvaise publicité entourant des décennies de mauvaise gestion des abus sexuels sur des enfants, ils s'y accrochent comme un homme qui se noie. "Qui d'autre prêche la Bonne Nouvelle du Royaume sur toute la terre?" ils disent.

Peu importe qu'ils sachent qu'ils ne prêchent ni à toutes les nations ni à toute la terre habitée. Les témoins ne prêchent pas dans les nations de l'Islam, ils n'atteignent pas réellement le milliard d'hindous sur la Terre et ne font aucune différence appréciable dans des pays comme la Chine ou le Tibet.

Ce sont tous des faits facilement négligés. L'essentiel est qu'ils croient que seuls les témoins prêchent la bonne nouvelle du royaume de Dieu. Personne d'autre ne fait ça.

Si nous pouvons montrer que ce n'est pas le cas, alors la base de la théologie des témoins s'effondrera. Pour ce faire, nous devons comprendre toute la largeur, la largeur et la hauteur de cette doctrine.

Il provient de 1934. Trois ans auparavant, Rutherford avait regroupé le 25% des groupes d'étudiants bibliques encore affiliés à sa société d'édition, la Watchtower Bible and Tract Society, et les avait transformés en une véritable organisation religieuse en leur donnant le nom Témoins de Jéhovah et en centralisant le pouvoir de nomination. les anciens au siège. Ensuite, dans un article en deux parties publié dans les numéros 1 et 15 du mois d’août, les numéros 1934 de La Tour de Garde, il a introduit un système à deux classes qui lui permettait de créer une division du clergé et des laïcs à la manière des églises de la chrétienté. Il l'a fait en utilisant des représentations antitypiques non scripturales utilisant les villes de refuge d'Israël, la relation entre l'Israélite Jéhu et le gentile Jonadab, ainsi que la séparation du Jourdain lorsque les prêtres ont traversé l'arche de l'alliance. (J'ai une analyse détaillée de ces articles sur notre site Web. Je les mettrai dans la description de cette vidéo.)

Par ce moyen, il créa une classe secondaire de chrétiens appelée la classe Jonadab, également appelée autres moutons.

Pour preuve, voici un extrait d'un des derniers paragraphes de l'étude en deux parties, ajout des crochets:

«Il est à noter que l’obligation incombe à la classe des prêtres [les oints] de diriger ou de lire la loi d’instruction au peuple. Par conséquent, lorsqu'il y a une compagnie [ou une assemblée] de témoins de Jéhovah… le chef d'une étude devrait être choisi parmi les oints, et ceux du comité de service devraient également être choisis parmi les oints… .Jonadab était là pour apprendre et pas celui qui devait enseigner… .L'organisation officielle de Jéhovah sur la terre consiste en son reste oint, et les Jonadabs [autres brebis] qui marchent avec les oints doivent être enseignés, mais non pour être des leaders. Cela semble être un arrangement de Dieu, tous devraient volontiers y demeurer. ”(W34 8 / 15 p. 250 par. 32)

Cela a cependant créé un problème. La croyance était que les athées, les païens et les faux chrétiens qui sont morts avant Armageddon seraient ressuscités dans le cadre de la résurrection des injustes. Les injustes reviennent encore dans leur état de péché. Ils ne peuvent atteindre la perfection ou l'absence de péché qu'après avoir été déclarés justes par Dieu à la fin des mille ans. Quel espoir de résurrection les Jonadabs ou les autres moutons avaient-ils? Exactement le même espoir. Eux aussi reviendraient en tant que pécheurs et devraient travailler vers la perfection à la fin des mille ans. Alors, qu'est-ce qui motive un Jonadab ou une autre brebis Témoin de Jéhovah à faire de grands sacrifices pour le travail si la récompense qu'il obtient n'est pas différente de celle d'un incroyant?

Rutherford devait leur offrir quelque chose que le méchant incroyant n'obtiendrait pas. La carotte était la survie grâce à Armageddon. Mais pour le rendre vraiment désirable, il devait enseigner que ceux qui étaient tués à Armageddon n'obtiendraient aucune résurrection - aucune seconde chance.

C'est essentiellement l'équivalent JW du feu infernal. Les Témoins de Jéhovah ont depuis longtemps critiqué la doctrine du feu de l'enfer comme étant contraire à l'amour de Dieu. Comment un Dieu d'amour pourrait-il torturer quelqu'un pour toujours et simplement pour avoir refusé de lui obéir?

Cependant, les Témoins ne voient pas l'ironie de la promotion d'une croyance selon laquelle Dieu détruirait éternellement un individu sans lui donner même une faible chance de rédemption. Après tout, quelle chance a l'enfant mariée de 13 ans dans les cultures musulmane et hindoue de jamais connaître le Christ? D'ailleurs, quelle chance a un musulman ou un hindou de vraiment comprendre l'espérance chrétienne? Je pourrais continuer avec de nombreux autres exemples.

Néanmoins, les témoins se contentent de croire que ceux-ci seront tués par Dieu sans espoir de résurrection, tout simplement parce qu'ils ont eu le malheur de naître dans la mauvaise famille ou dans la mauvaise culture.

Il est essentiel pour les dirigeants de l’Organisation que tous les Témoins le croient. Sinon, pourquoi travaillent-ils si dur? Si les non-témoins doivent également survivre à Armageddon, ou si les personnes tuées dans cette guerre reçoivent une résurrection, alors de quoi s'agit-il?

Pourtant, c’est essentiellement la bonne nouvelle que prêchent les témoins.

À partir de La Tour de Garde de septembre 1, page 1989 19:

 «Seuls les Témoins de Jéhovah, ceux du reste oint et de la« grande foule », en tant qu'organisation unie sous la protection de l'Organisateur suprême, ont l'espoir biblique de survivre à la fin imminente de ce système condamné dominé par Satan le Diable.

À partir de La Tour de Garde Août 15, 2014, page 21:

«En effet, Jésus nous transmet également la voix de Jéhovah alors qu'il dirige la congrégation par« l'esclave fidèle et avisé ». [Lire «Organe directeur»] (Matt. 24:45) Nous devons prendre ces conseils et cette direction au sérieux, car notre vie éternelle dépend de notre obéissance. " (Supports ajoutés.)

Pensons-y une minute. Pour accomplir Matthieu 24:14 de la manière dont les Témoins l'interprètent, la bonne nouvelle doit être prêchée dans toute la terre habitée à toutes les nations. Les témoins ne font pas cela. Pas même proche. Des estimations conservatrices montrent qu'environ trois milliards d'humains n'ont jamais été prêchés par un seul Témoin de Jéhovah.

Néanmoins, mettons tout cela de côté pour le moment. Supposons qu'avant la fin, l'Organisation trouvera le moyen de toucher chaque homme, chaque femme et chaque enfant de la planète. Cela changerait-il les choses?

Non, et voici pourquoi. Cette interprétation ne fonctionne que s'ils prêchent la vraie bonne nouvelle que Jésus et les apôtres ont prêchée. Sinon, leurs efforts seraient pires qu'invalides.

Considérez les paroles de Paul aux Galates à ce sujet.

«Je suis étonné que vous vous détourniez si rapidement de Celui qui vous a appelé, avec la gentillesse imméritée du Christ, à une autre sorte de bonne nouvelle. Ce n'est pas qu'il y ait une autre bonne nouvelle. mais il y en a qui vous causent des ennuis et qui veulent fausser les bonnes nouvelles concernant le Christ. Cependant, même si nous, ou un ange du ciel, vous déclarions comme une bonne nouvelle quelque chose au-delà de la bonne nouvelle que nous vous avions annoncée, qu'il soit maudit. Comme nous l’avons déjà dit, je répète que quiconque vous déclare une bonne nouvelle va au-delà de ce que vous avez accepté, qu’il soit maudit. »(Galates 1: 6-9)

Bien sûr, les témoins sont certains qu’ils sont les seuls à prêcher la bonne, la bonne et la vraie bonne nouvelle. Considérez ceci à partir d'un article récent de l'étude Watchtower:

«Alors, qui prêche vraiment la bonne nouvelle du Royaume aujourd'hui? En toute confiance, nous pouvons dire: “Témoins de Jéhovah!” Pourquoi pouvons-nous être si confiants? Parce que nous prêchons le bon message, la bonne nouvelle du Royaume. ”(W16 May p. 12 par. 17)

"Ce sont les seuls qui prêchent que Jésus règne en tant que roi depuis 1914." (W16 May, p. 11, par 12)

Attendez! Nous avons déjà prouvé que les témoins de Jéhovah avaient tort à propos de 1914. (Je mettrai ici un lien vers les vidéos qui démontrent clairement cette conclusion à partir des Écritures.) Donc, si cela est un pilier de leur prédication de la bonne nouvelle, ils prêchent alors une fausse bonne nouvelle.

Est-ce la seule chose qui cloche dans la prédication de la bonne nouvelle des Témoins de Jéhovah? Non.

Commençons par Armageddon. Ils se concentrent entièrement sur Armageddon. Ils croient que Jésus viendra juger toute l'humanité à ce moment-là et condamnera tous ceux qui ne sont pas un témoin de Jéhovah à la destruction éternelle.

Sur quoi est-ce basé?

Le mot Armageddon n'apparaît qu'une seule fois dans la Bible. Juste une fois! Pourtant, ils pensent savoir tout ce que cela représente.

Selon des sources historiques fiables, le mot aurait été révélé aux chrétiens vers la fin du premier siècle, longtemps après les événements consignés dans le livre des Actes. (Je sais que les prétéristes vont être en désaccord avec moi à ce sujet, mais laissons cette discussion pour notre prochaine vidéo.) Si vous lisez le livre des Actes, vous ne trouverez aucune référence à Armageddon. Il est vrai que le message que les chrétiens du premier siècle ont prêché dans toute la terre habitée et à toutes les nations de cette époque était celui du salut. Mais ce n'était pas le salut d'une catastrophe mondiale. En fait, lorsque vous examinez le seul endroit où le mot Armageddon apparaît dans la Bible, vous verrez qu'il ne dit rien de la destruction éternelle de toute vie. Lisons simplement la Bible et voyons ce qu'elle a à dire.

“. . Ce sont en fait des expressions inspirées par les démons et ils font des signes, et ils vont vers les rois de toute la terre habitée, pour les rassembler à la guerre du grand jour de Dieu tout-puissant…. Et ils les ont rassemblés ensemble à l'endroit qui s'appelle en hébreu Armageddon. ”(Re 16: 14, 16)

Vous remarquerez que ce ne sont pas tous les hommes, femmes et enfants qui sont amenés à la guerre, mais les rois ou les dirigeants de la terre. Cela coïncide avec la prophétie trouvée dans le livre de Daniel.

«Aux jours de ces rois, le Dieu du ciel établira un royaume qui ne sera jamais détruit. Et ce royaume ne sera transmis à aucun autre peuple. Il écrasera et mettra fin à tous ces royaumes, et lui seul restera à jamais »(Da 2: 44)

Comme toute puissance conquérante, le but de Jésus ne sera pas de détruire toute vie mais plutôt d'annihiler toute opposition à son règne qu'elle soit politique, religieuse ou institutionnelle. Bien sûr, quiconque se bat contre lui jusqu'au plus humble de l'humanité obtiendra ce qu'il mérite. Tout ce que nous pouvons dire, c'est que rien dans les Écritures n'indique que chaque homme, femme et enfant sur terre sera tué éternellement. En fait, ceux qui sont tués ne sont pas explicitement privés de l'espoir d'une résurrection. Qu'ils soient ressuscités ou non, nous ne pouvons pas le dire avec certitude. Pour être sûr, il y a des preuves que ceux à qui Jésus a prêché directement ainsi que les méchants de Sodome et Gomorrhe reviendront à la résurrection. Cela nous donne donc de l’espoir, mais nous ne devons tout simplement pas faire de déclaration catégorique à ce sujet. Ce serait rendre un jugement et en tant que tel serait faux.

D'accord, les témoins se trompent sur l'établissement du royaume par 1914 et sur la nature d'Armageddon. Est-ce que ce sont les deux seuls éléments faux dans leur prédication de la bonne nouvelle? Malheureusement non. Il y a quelque chose de bien pire à considérer.

Jean 1:12 nous dit que tous ceux qui exercent la foi au nom de Jésus obtiennent «l'autorité de devenir enfants de Dieu». Romains 8:14, 15 nous dit que «tous ceux qui sont conduits par l'esprit de Dieu sont vraiment fils de Dieu» et ont «reçu un esprit d'adoption». Cette adoption fait des chrétiens des héritiers de Dieu qui peuvent hériter de leur Père ce qu'il a, la vie éternelle. 1 Timothée 2: 4-6 nous dit que Jésus est le médiateur entre Dieu et les hommes, une «rançon pour tous». Nulle part les chrétiens ne sont considérés comme des amis de Dieu mais seulement comme ses enfants. Dieu a conclu un accord ou une alliance avec les chrétiens, appelée la nouvelle alliance. On ne nous dit nulle part que la grande majorité des chrétiens sont exclus de cette alliance, qu'en fait ils n'ont pas du tout d'alliance avec Dieu.

La bonne nouvelle que Jésus a prêchée et que ses disciples ont reprise et prêchée sur toute la terre habitée avant la destruction de Jérusalem était que tous ceux qui croyaient en Christ pouvaient devenir les enfants adoptés de Dieu et partager avec Christ le royaume des cieux. Il n'y avait pas d'espoir secondaire qu'ils prêchaient. Pas de salut alternatif.

Nulle part dans la Bible vous ne trouvez même une allusion à une autre bonne nouvelle disant aux gens qu'ils seront déclarés justes en tant qu'amis de Dieu, mais pas comme des enfants et qu'ils ressusciteront toujours dans un état de péché bien qu'ils aient été déclarés justes. Nulle part il n'est fait mention d'un groupe de chrétiens qui ne seraient pas inclus dans la nouvelle alliance, n'auraient pas Jésus-Christ comme médiateur, n'auraient pas l'espoir de la vie éternelle immédiatement après leur résurrection. Nulle part on ne dit aux chrétiens de s'abstenir de prendre les emblèmes qui représentent la chair et le sang salvateurs de notre Seigneur Jésus-Christ.

Si, en entendant cela, votre première réaction est de demander: «Etes-vous en train de dire que tout le monde va au ciel?» Ou «Etes-vous en train de dire qu'il n'y a pas d'espoir terrestre?

Non, je ne dis rien de la sorte. Ce que je dis, c'est que la prémisse de la bonne nouvelle que prêchent les Témoins de Jéhovah est complètement fausse. Oui, il y a deux résurrections. Paul a parlé d'une résurrection des injustes. Il est clair que l'injustice ne peut pas hériter du royaume des cieux. Mais il n'y a pas deux groupes de justes.

C’est un sujet très complexe que j’espère aborder de manière très détaillée dans une série de vidéos futures. Mais pour calmer l'inquiétude que beaucoup pourraient ressentir, examinons-le très brièvement. Une esquisse miniature, si vous voulez.

Vous avez des milliards de personnes à travers l'histoire qui ont vécu dans certaines des conditions les plus horribles imaginables. Ils ont subi des traumatismes que la plupart d'entre nous ne peuvent même pas imaginer. Aujourd'hui encore, des milliards vivent dans une pauvreté abjecte ou souffrent de maladies débilitantes, d'oppression politique ou d'asservissement sous diverses formes. Comment l'une de ces personnes peut-elle avoir une chance raisonnable et équitable de connaître Dieu? Comment peuvent-ils espérer être réconciliés dans la famille de Dieu? Le terrain de jeu, pour ainsi dire, doit être nivelé. Tous doivent avoir une chance équitable. Entrez les enfants de Dieu. Un petit groupe, qui a fait ses preuves comme Jésus lui-même, et qui a ensuite reçu l'autorité et le pouvoir non seulement de gouverner la terre et d'assurer la justice, mais aussi d'agir en tant que prêtres, afin de servir ceux qui sont dans le besoin et d'aider tous à renouer avec une relation. avec Dieu.

La bonne nouvelle n’est pas de sauver chaque homme, femme et enfant d’une mort ardente à Armageddon. La bonne nouvelle est de tendre la main à ceux qui accepteront l’offre de devenir un enfant de Dieu adopté et qui voudront servir en cette qualité. Une fois leur nombre terminé, Jésus peut apporter la fin du règne humain.

Les témoins croient que Jésus ne peut amener la fin que lorsque sa prédication est terminée. Mais Matthew 24: 14 s'est accompli au premier siècle. Il n'a aucun accomplissement aujourd'hui. Jésus achèvera la fin lorsque le nombre total des élus, enfants de Dieu, sera complet.

L'ange a révélé ceci à John:

«Quand il a ouvert le cinquième sceau, j'ai vu sous l'autel les âmes de ceux qui ont été massacrés à cause de la parole de Dieu et du témoignage qu'ils ont rendu. Ils ont crié à haute voix en disant: «Jusqu'au moment où, Seigneur souverain, saint et vrai, vous abstenez-vous de juger et de venger notre sang sur ceux qui habitent sur la terre?" Et une robe blanche fut donnée à chacun d'entre eux. on leur a dit de se reposer un peu plus longtemps, jusqu'à ce que le nombre de leurs compagnons esclaves et de leurs frères qui étaient sur le point d'être tués, soit épuisé. »(Re 6: 9-11)

La fin de la domination humaine ne survient que lorsque le nombre total des frères de Jésus est rempli.

Permettez-moi de répéter cela. Ce n'est que lorsque le nombre total de frères de Jésus est comblé, que la fin de la domination humaine arrive. Armageddon vient quand tous les enfants oints de Dieu sont scellés.

Et ainsi, maintenant nous arrivons à la véritable tragédie qui a résulté de la prédication de la soi-disant bonne nouvelle prêchée par les Témoins de Jéhovah. Au cours des 80 dernières années, les Témoins de Jéhovah ont consacré des milliards d'heures dans un effort involontaire pour repousser la fin. Ils font du porte-à-porte pour faire des disciples et leur disent qu'ils ne peuvent pas entrer dans le royaume en tant qu'enfants de Dieu. Ils tentent de bloquer la voie vers le Royaume des cieux.

Ils sont comme les dirigeants du jour de Jésus.

«Malheur à vous, scribes et pharisiens hypocrites! parce que vous fermez le royaume des cieux devant les hommes; car VOUS n'entrez pas vous-même, vous ne permettez pas non plus à ceux qui entrent d'entrer d'entrer. »(Mt 23: 13)

La bonne nouvelle que prêchent les Témoins est en fait une mauvaise nouvelle. Il est diamétralement opposé au message que les chrétiens du premier siècle ont prêché. Cela va à l'encontre du dessein de Dieu. Si la fin ne vient que lorsque le nombre total des frères du Christ est atteint, alors les efforts des Témoins de Jéhovah pour convertir des millions de personnes à la conviction qu'ils ne sont pas appelés à être des enfants de Dieu visent à contrecarrer cet effort.

Cela a été commencé par JF Rutherford à un moment où il a affirmé que l'esprit saint ne dirigeait plus l'œuvre, mais que les anges communiquaient des messages de Dieu. Quel «ange» ne veut pas que la semence des femmes accède au pouvoir?

Maintenant, nous pouvons comprendre pourquoi Paul a parlé avec tant de force à ce sujet aux Galates. Relisons cela mais cette fois dans la traduction de New Living:

«Je suis choqué que vous vous détourniez si tôt de Dieu, qui vous a appelé à lui-même par la miséricorde du Christ. Vous suivez une manière différente qui prétend être la bonne nouvelle mais n'est pas la bonne nouvelle du tout. Vous êtes dupés par ceux qui tordent délibérément la vérité concernant Christ. Laissez la malédiction de Dieu tomber sur quiconque, y compris nous ou même un ange du ciel, qui prêche une Bonne Nouvelle différente de celle que nous vous avons prêchée. Je répète ce que nous avons déjà dit: si quelqu'un prêche une autre bonne nouvelle que celle que vous avez accueillie, qu'il soit maudit. »(Galates 1: 6-9)

Matthieu 24:14 n'a pas d'accomplissement moderne. Il s'est réalisé au premier siècle. Son application aux temps modernes a conduit des millions de personnes à travailler involontairement contre les intérêts de Dieu et de la semence promise.

L'avertissement et la condamnation de Paul résonnent autant aujourd'hui qu'au premier siècle.

Je ne peux qu'espérer que tous mes anciens frères et sœurs de la communauté des Témoins de Jéhovah réfléchiront, dans la prière, à la manière dont cet avertissement les concerne individuellement.

Nous poursuivrons notre discussion sur Matthew 24 dans notre prochaine vidéo en analysant à partir du verset 15.

Merci de votre attention et de votre soutien.

Meleti Vivlon

Articles de Meleti Vivlon.

    Lisez ceci dans votre langue:

    English简体中文DanskNederlandsFilipinoSuomiFrançaisDeutschItaliano日本語한국어ພາສາລາວPolskiPortuguêsਪੰਜਾਬੀРусскийEspañolKiswahiliSvenskaதமிழ்TürkçeУкраїнськаTiếng ViệtZulu

    Pages de l'auteur

    Pouvez-vous nous aider?

    Les sujets

    Articles par mois

    56
    0
    J'adorerais vos pensées, veuillez commenter.x